Le paradis n’est pas loin, ne passez pas à côté !

Parmi les passages qui nous sont donnés ce matin. Le passage du Deut.30.11-14 m’a de suite fait allusion à une légende hindoue qu’est la suivante :

La légende de Brhama :

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette. Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : « Enterrons la divinité de l’homme dans la terre. » Mais Brahma répondit : « Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera. » Alors les dieux répliquèrent : « Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans. » Mais Brahma répondit à nouveau : « Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface. » Alors les dieux mineurs conclurent : « Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour. » Alors Brahma dit : « Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. » Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

En fait, l’homme recherche le bonheur ? Mais quel est pour vous la définition du bonheur ?

Être bien spirituellement ? Être bien en santé ? Être bien en couple ? Être bien dans son travail ou à l’école ? Être bien dans ses relations ? Être bien en famille ? Être bien financièrement ? Être bien en contribution ?…

 Où parmi ses différents départements de ma vie suis-je le plus à l’aise ? Et où devrais-je  m’y améliorer ? Comment m’équilibrer dans tous cela ? Est-ce que je préfère prioriser qu’un seul ou quelques départements en dépit des autres ?

Après selon ma perception des choses,  qu’il est bien qu’on soit équilibré dans ces différents départements, quit à les classer par ordre de priorité.

 Le Paradis n’est pas loin, ne passez pas à côté ! Le Paradis n’est pas loin, ne passez pas à côté !

La pub, avec l’îlot dans le lagon bleu, on l’a bien vécu étant enfant. En tout cas pour ceux de ma génération.

A la genèse de l’humanité, Dieu avait établi l’Homme dans un paradis. Qu’est-il arrivé à celui qui a été créé à l’image de Dieu ? Ne voulait-il pas devenir un dieu et même passer au-dessus de son Créateur avec l’aide du Tentateur ? Un paradis qui lui a été ôté après avoir mangé le fruit défendu. Depuis ce jour, le péché est entré dans le monde, l’homme a dû souffrir par la sueur de son front pour gagner son pain. Et sa femme vivre les douleurs au jour  de son accouchement.

Dans mon message, étant donné que je prends le bonheur comme synonyme de paradis. Ce qui veut dire que dès le commencement Dieu a donné le bonheur à  l’Homme, il l’a déposé en plein dedans et tout compte fait, lui a toujours voulu son bonheur.

Dans un premier temps, de part nos textes d’aujourd’hui, je voudrais exposer avec vous l’Homme livré à lui-même, pourtant accompagné de grands hommes qui lui ont fait  montrer la voie à suivre, tels que Moïse et David.

Dans un deuxième temps, des personnes qui ont été choisi par Dieu, et qui ont préféré marcher selon Son cœur, tels que Moïse et David. Ils ont œuvré pour Dieu à leur époque, à travers leurs écrits inspirés par l’Esprit de Dieu, leurs actes leur foi et pouvoir amener leurs contemporains à Dieu, et que le salut pour tout homme arrivera de par leur peuple.

Et dans un dernier temps, qu’adviendra-t-il de nous chrétiens d’aujourd’hui ? Il est où le bonheur ? Quelle voie à prendre pour devenir une personne marchant selon le cœur de Dieu ?

  1.  L’Homme livré à lui-même :

Au passage du livre de Deutéronome. Moïse  est en face d’un peuple plaintif. Un peuple qui ne cesse de trouver des prétextes et qui ne soucie pas des commandements de l’Éternel. Il trouve la tâche difficile et soit disant  qu’il n’a pas la capacité requise pour suivre et appliquer les lois de Dieu. Pourquoi donne-t-il le prétexte  que les commandements sont beaucoup trop précieux pour qu’il  s’en approche ? A se demander, que priorise-t-il dans sa vie ? Sachant qu’il avait  voué un culte au veau d’or, sachant qu’il se plaint de sa vie dans le désert, désirant retourner en Egypte…Un peuple qui trouve toujours un moyen de se plaindre, malgré ce que Moïse, assisté  de l’Éternel, faisait pour lui  avec  la manne et la caille dans le désert. Moïse leur rappelle que les commandements de l’Éternel sont près de lui, même dans sa bouche et dans son cœur. Qui ira au ciel, chercher la Parole de Dieu, pour venir la  faire entendre pour la  pratiquer ? Qui traversera l’océan pour chercher, prendre la Parole pour le faire entendre pour la pratiquer ? Saisi-t-il cette grâce de pouvoir avoir facilement avoir accès aux richesses des commandements divins, et toutes les conséquences qui peuvent en découler en sa faveur ?

Au passage du Psaume 119, le plus grand « chapitre » Biblique à l’hymne de la Parole de Dieu. Les contemporains du roi David qui s’en moquent complètement de la parole de Dieu. Il est dit dans ce passage, ils sont indécis (duplicité) ou jouent à double cœur. Ils ne s’abandonnent pas entièrement à Dieu. Ils sont imprégnés de méchanceté, commettent le mal. Ils n’obéissent pas. Encore, ils s’écartent des prescriptions divines, et sont jetés comme de la scorie. Tout ce qu’ils trouvent à faire ne sert à tromper les gens.

  • L’Homme marchant selon le cœur de Dieu :

Il va y être question de personnes marchant selon  le cœur de Dieu.

Au passage du Deut.  30. Moïse vit les préceptes de Dieu, contrairement à ses interlocuteurs, ils lui sont à sa portée. Ils ne sont pas difficiles à atteindre et non au-dessus de ses forces.

Ce n’est certainement pas lui qui ira ni au ciel, comme ni de l’autre côté de l’océan pour aller chercher les commandements de Dieu et les faire connaître.

Il les met déjà en pratique. Ils sont près de lui, dans sa bouche et dans son cœur.

Le Psalmiste aime l’enseignement de Son Dieu. Il Le considère comme son abri et son bouclier. Il espère en Sa Parole (Promesse). Il observe attentivement ce que Dieu a commandé. En fait, il est aguet de la voix de Dieu, prêt à lui obéir.  Il prie faisant rappeler Ses promesses qu’Il va le soutenir pour qu’il vive. Et qu’Il soit son appui pour être sauvé et ne va pas perde Sa volonté. Finalement, il fait preuve d’un homme qui craint tellement son Dieu au point qu’il en tremble et Ses décisions lui font peur.

Ce sont là, des personnes qui ont saisi que s’ils ont des oreilles, qu’elles sont faites pour entendre la voix de l’Eternel. Et qu’ils ont aussi des yeux, qu’ils sont faits  pour contempler les merveilles de Dieu. Ils ont vécu l’expérience de Job pouvant s’exalter «  car maintenant mon œil te voit ». Ils ont acceptés cette démarche avec leur Dieu pour qu’il leur ouvre les yeux et oreilles de leur cœur.

  • Quelle voie prendre pour trouver le bonheur ?

Dans les 2 premiers points j’ai brossé le portrait, à travers les passages  du livre du Deutéronome et du livre du Psaume 119, de 2 différentes personnes. L’une livré à elle-même et l’autre dépendant de la volonté de Dieu. 

Après, il y a bien des personnes n’ayant aucunement engagé une marche aux côtés Dieu qui peuvent vivre parfaitement dans le bonheur. Notamment, des personnes prenant position de croire qu’en l’humain. Dieu donne le soleil comme il fait pleuvoir aussi bien  pour les gentils comme pour les méchants. Et il peut y avoir des personnes ayant pris l’engagement de marcher aux côté de Dieu et qui vivent de mauvaises situations, et qu’ils persévèrent en gardons leur foi inébranlable  (comme l’exemple de Job).

Mais en revenant à ces 2 personnes. La volonté de Dieu est que nous puissions prendre  position de s’engager à ses côtés. Et pour cela, comment avons-nous fait, en tant que chrétiens ? Comment devons-nous faire, si nous n’avons pas fait encore fais le pas de nous engager auprès de Dieu ?

Personnellement, j’ai décidé de passer de l’Homme livré à lui-même à l’Homme marchant selon le cœur de Dieu en 2001. C’est-à-dire, que j’avais accepté Christ-Jésus dans vie, le reconnaissant sauveur et Seigneur dans ma vie. Même avoir passé par cette étape, j’avais encore connu des situations difficiles. Je n’étais pas devenu un chrétien engagé  du jour au lendemain. Avec Dieu, il faudrait  porter soi-même sa croix. si on veut le suivre. A l’heure qu’il est je ne peux dire que ma relation avec Dieu est à 100% parfaite, il pourrait m’arriver de ne pas complètement abandonner les différents départements de ma vie au Seigneur. Mais Dieu par sa souveraineté créé des circonstances pour que je puisse jour après jour dépendre totalement de Lui.

Avant de conclure, j’aimerai faire un focus sur la personne livré à elle-même, comme le peuple d’Israël, disant que le commandement est beaucoup précieux  pour qu’il y s’en charger. Aujourd’hui, il nous arrive de réagir comme son peuple, la prière c’est beaucoup trop sacrée pour moi, ainsi que la Bible également. Il vaudrait mieux laisser aux pasteurs, laisser aux évangélistes et aux ékalesia. Je ne vais pas me lancer maintenant pour suivre Jésus, je suis encore jeune. J’ai beaucoup travaillé sur ma personne, pour être parfait avant de suivre le Seigneur. En fait, on repousse à chaque fois l’échéance, pourtant Dieu nous appelle constamment. Il nous demande seulement de lui remettre sa pleine confiance, sa foi en Lui.

Conclusion

Mon message se résume dans la question suivante : ai-je trouvé le bonheur ?

 Le Paradis n’est pas loin, est-ce que nous l’avons à notre portée ? N’est-il pas si difficile de s’en accaparé ? Est-il au-delà de nos forces ? Avons-nous le prétexte de dire, qu’il est tellement précieux qu’on ne peut l’obtenir ? Ou c’est seulement réservé à une élite ?

Une bonne nouvelle pour nous ce matin c’est que la clé du bonheur est dans la Parole même de Dieu, la clé est la Parole, Jésus-Christ Lui-même, la Parole faite chaire (Jean 1). A travers nos différents textes d’aujourd’hui,  ils sont basés sur l’écoute, la vue et la connaissance de la divine Parole de Dieu. Pour qu’ainsi elle puisse littéralement nous transformer, nous faire basculer de l’état de l’Homme livré à soi-même à l’état de l’homme marchant selon le cœur de compassion de Dieu.

En effet, physiquement, Dieu nous a donné des oreilles et des yeux pour pouvoir entendre et voir cette bonne nouvelle de l’Evangile. Que celui qui a des oreilles entende, que celui qui a des yeux voit.  Mais bien plus, Dieu, veut de notre part, une écoute et une vue spirituelle. Et c’est surtout par cette voie qu’il nous convaincra de péché de justice et jugement, et qu’à ce moment on marchera non par la vue mais par la foi.

Mes bien-aimés, chaque jour, et depuis la chute à Eden, l’Homme n’a cessé de rechercher le vrai bonheur. Il fait tout pour que ses différents domaines de sa vie puissent se développer : dans sa spiritualité, dans sa santé, dans sa famille…avec son argent…La clé Dieu nous l’offre pour l’accès au bonheur, c’est sa Parole, son Fils. Jésus-Christ  disait que ceux qui entendent et voient physiquement n’entendent pas et ne voient pas spirituellement. Tandis que les sourds et aveugles ont  entendu et vu, ont pris part du Royaume de Dieu.

Bien-aimés, Christ se tient au seuil de la porte de ton cœur, il frappe. Il n’y a que toi qui à la poignée de ton côté pour Lui inviter dans ta vie. Il dit aussi : Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez luije souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse: 3.20. N’est pas là le vrai bonheur ?

Bon dimanche à tous.

Photo de Asad Photo Maldives sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s